argilages 2 fois/j depuis le 15-11-2016

Le cancer s'est finalement nécrosé, la patiente a perdu son sang et elle est décédée.

Madame S. habitait à Paris. En novembre 2015, la biopsie avait confirmé une tumeur maligne au sein gauche. L'ablation du sein s'mpose. L'équipe médicale à Paris avait réussi à intimider Madame S. pour qu'elle ne tarde pas trop par rapport à l'amputation de son sein.

Madame S. et son mari ont refusé l'amputation du sein et commencent à faire leur propre recherche. Madame S. et son mari ont trouvé leur propre thérapie "sur mesure". Ils ont été aidé par leur fils. En octobre 2016, la masse a doublé le volume du sein. Cela devient inquiétant. Madame S. et son mari commencent également les cataplasmes à la WaxArgile le 15 novembre 2016.

Le 2 décembre 2016, la masse commence à sortir du sein. Ce n'est pas beau. C'est extrêmement douloureux.

Le 12 décembre 2016, la masse nécrosée (encore rouge) commence à se détacher du sein. Images extrêmes. D'énormes pertes de sang. Le mari renouvelle les cataplasmes à la WaxArgile deux fois par 24 heures. Il devient expert !

Le 19 décembre 2016, la masse nécrosée (devenue mauve) continue à se dérouler du sein, le sein s'ouvre de plus en plus (vers le bas côté gauche). Nous étions à Paris pour bien montrer la technique des cataplasmes à l'argile wax et pour soutenir Madame S. et son mari. Le mari fait les cataplasmes deux fois par jour. Les pertes de sang sont très importantes. Entretemps Madame S. a déjà perdu 30 kilos de son poids corporel. Elle pèse encore 76 kilos. J'insiste pour que Madame S. fasse une prise de sang pour suivre l'évolution de son anémie. Madame S. a très peur de se présenter au labo, parce qu'elle craint une hospitalisation de force (avec la police pour motif de "non-assistance à personne en danger....").

Les prochains jours, lors de nos conversations téléphoniques, j'insiste pour que la prise de sang soit faite. Madame S. commence à s'évanouir à cause d'une chute de sa tension artérielle. Madame S. se sent diminuer et elle n'arrive presque plus à marcher. Heureusement, son mari est là!

Prélèvement effectué au laboratoire le 18/01/17 à 08H31 / Hémoglobine à 6,3 g/100ml (11,5 à 14,9). Une situation critique, mais le médecin du centre a commencé à paniquer davantage à cause d'un autre résultat très inquiétant: "Madame, vous avez une terrible infection! Madame, qu'est-ce que vous avez ? Parlez !" La réponse de Madame S: "Docteur, je n'ai aucune infection!" Réponse du docteur: "Madame, vous devez être hospitalisée d'urgence ! C'est une infection trop terrible!"  La réponse de Madame S: "Docteur, j'ai un cancer du sein !" Réponse du docteur: "Madame S, vous n'avez pas de cancer de sein ! Les résultats montrent qu'il n'y a pas de cancer !" A ce moment, Madame S. a quitté le laboratoire et elle est vite retournée chez elle.

Bien sûr, entretemps une partie très importante du cancer s'était nécrosé (noir, entièrement déroulé de l'intérieur du sein, prêt à se détacher, laissant un cratère béant).  A ce moment, on ne savait pas encore qu'il y avait encore une deuxième partie importante qui se trouvait encore à l'intérieur du sein!

Donc une situation critique par rapport aux pertes de sang. Il n'y avait plus de temps à perdre. Grâce à la complicité (à la belge) d'un ami professeur, d'un ami médecin et d'un ami pharmacien, j'ai obtenu rapidement le matériel nécessaire pour commencer le protocole "Normobaric Oxygen Paradox". Le 21 janvier 2017, Alexandra et moi avons pu apporter tout ce matériel à Paris et nous avons pu nous rendre compte de l'évolution du sein. Nous avons un dossier très complet, mais il est impossible de vous montrer ces photos et vidéo clips sur le net (ces photos et vidéo clips restent dans nos caméras et nous les montrerons exceptionnellement à des couples ou des femmes qui sont confrontés avec le même problème).

Le 28 janvier 2017, la masse noire s'est entièrement détachée du sein. Nous ne savions pas encore qu'il restait encore une deuxième masse très importante à l'intérieur du sein. Entretemps, l'état général de Madame S. s'est spectaculairement amélioré. Nous lui avons demandé de faire une petite prise de sang de contrôle, dans un autre centre de prélèvements.

Madame S. n'a jamais pris la morfine. La morfine sépare le cerveau du système nerveux. Le système nerveux contrôle l'immunité. (En prenant de la morfine, le patient diminue fort ses chances de survie). Madame S. arrive à maîtriser ses douleurs avec un vieux remède de milliers d'années. Ce remède est encore interdit en France, mais il est légalisé aux Pays-Bas, en Allemagne et en Espagne (et dans beaucoup d'autres pays du monde).

Prognose: S'il y a encore un restant de masse, cette masse se nécrosera également dans les jours ou semaines à venir. Le cratère béant est rose. En seulement quelques semaines, cette énorme plaie saine devrait se cicatriser, grâce aux bons soins du mari (cataplasmes à la WaxArgile). Il a fallu à peu près 100 kilos de WaxArgile (les deux formules: classique et nouvelle). (En réalité, notre pronostic a été un peu trop optimiste....)

Entretemps, Alexanda et moi étions passé encore 3 fois à Paris pour soutenir notre patiente. A chaque passage, nous avons insisté quant à l'urgence d'une prise de sang de contôle. On parlait à des sourds. En plus, Alexandra a insisté pour que notre patiente fasse couper le sein, maintentant que ce n'était peut-être pas encore trop tard. Alexandra parlait à des sourds.

Réalité: Ma patiente avait perdu trop de sang. Début juillet 2017, son fils était venu chercher sa maman pour fêter son anniversaire (47 ans). Ils sont passé par Bruxelles pour venir chercher un seau de WaxArgile. Ma patiente a eu un malaise et elle a dû être hospitalisée. Elle avait besoin d'une transfusion en urgence de globules. Ma patiente avait un sang très rare. On n'a pas trouvé un sang compatible. Heureusement, son fils avait du sang compatible à 100%. La Croix Rouge belge a refusé que son fils qui avait un sang à 100% compatible puisse donner son sang pour transfuser sa maman. En plus, la clinique à Bruxelles  a " aidé " sa maman à mourir. C'était le 17 juillet 2017.

Vous aurez un texte complet avec mes propres conclusions par rapport à ce "LION QUI NE MEURT JAMAIS", qui MEURT AUSSI et QUI MEURT après avoir dévoré sa victime. www.zeowax.be/437988231

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

25.10 | 11:04

mail: infirmier.bruxellois@gmail.com

...
24.10 | 14:21

Bjr c est sylviane peux tu me redonner ton mail MERCI

...
05.10 | 15:45

Cliquez sur le lien en haut de cette page.

...
05.10 | 13:28

Votre réponse me serait sûrement très utile si je pouvais trouver cette page. Merci de m'aider à éradiquer cet ulcère que j'ai depuis mars .

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE